DIY | Mon premier terranium maison

03

Bonjour les copains ! Peut-être que vous l’avez vu en fond sur les photos de mon dernier article… Mais de quoi parle t-elle ? Mais, de mon nouveau terranium pardi ! Je me suis enfin lancée, et je vais vous donner quelques astuces pour que vous aussi, vous réalisiez votre jolie petit jardin !

Bon, je me doutais bien que, pour réaliser un terranium, il fallait planter des cactus dans de la terre; rien de bien foufou. Mais j’imaginais également qu’il y avait surement une méthode pour faciliter la plantation et la survie des plantes. J’ai donc commencé à faire mon enquête sur des blogs, des forums, et sur Pinterest. Eh bien figurez vous que… je n’ai presque pas trouvé 2 fois les mêmes conseils. Il y a en réalité de nombreuses façon de procéder ! J’ai donc décidé de faire un mix de différentes méthodes en fonction de ce qui me convenant le mieux !

J’ai grossièrement utilisé le modèle ci-dessus ! Sauf que j’ai décidé de ne pas mettre de charbon car, tout simplement, je n’en avais pas ! Quant à la mousse, je n’en n’avais pas chez moi. Mais ce week-end, j’irai faire une patrouille dans la forêt pour en trouver ! Mais ne vous inquiétez pas, je vais vous montrer en image comment j’ai réalisé mon terranium ! 🙂

  • Première étape : On s’équipe !

On se munie de tous le matériel dont nous avons besoin ! Voici ce que j’ai utilisé :

> Un contenant en verre de chez casa (que l’on nettoie au préalable)

> Du terreau de chez Jardiland (le miens est spécialement conçu pour les cactus)

> Environ 5 poignées de cailloux (j’ai trouvé les miens autour de chez moi, mais vous pouvez aussi en acheter, ou bien acheter des cailloux pour aquarium)

> Des cactus ou des succulentes de chez Jardiland (Les cactus et les succulentes sont sensiblement le même type de plantes, sauf que les cactus ont des épines alors que les succulentes n’en ont pas ! #linfodujour)

IMG_8535

 

  • Deuxième étape : Le petit poucet

Tout comme le petit poucet, on prend des cailloux et on tapisse le fond du contenant sur environ 2cm. Puisque le contenant est fermé, contrairement à des pots, les cailloux permettent à l’excédent d’eau de s’écouler afin de ne pas rester dans la terre et de la faire pourrir.

IMG_8536

 

  • Troisième étape : Retour à la terre

Sur la couche de cailloux, on ajoute un petite couche de terreau.

IMG_8537

 

  • Quatrième étape : On enlève les pots

Il est temps de préparer les plantes ! On les dépote et on retire l’excédent de terre délicatement afin de bien voir les racines dans le but qu’elles s’imprègnent plus facilement dans le nouveau terreau !

IMG_8538

 

  • Cinquième étape : Révélez votre côté main verte

C’est le moment que vous fassiez ressortir votre partie de vous « design » pour disposer joliment les plantes dans le contenant ! (Perso j’ai bien galèré à trouver quelque chose qui me plaisait…) Une fois la disposition choisie, on rajoute du terreau afin que les cactus tiennent bien en place. Le mieux c’est de rajouter du terreau « plante par plante ». C’est-à-dire que d’une main on va tenir en place le cactus, et de l’autre mettre la terre tout autour afin qu’elle ne bouge plus.

(C’est aussi le moment où je me suis mise plein d’épines dans les doigts donc be careful… :))

IMG_8540

 

  • Sixième étape : Sortez l’appareil photo

Ca y est, vous pouvez enfin admirez votre chef-d’oeuvre ! En tout cas, c’était la première fois que je réalisais un exercice de ce genre et je suis très contente de mon résultat ! Reste à espérer que mes plantes survivent un minimum de temps… 🙂

IMG_8539

 

En résumé, voici mes conseils :

  • Ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre (dixit la meuf qui a vu trop gros, faites ce que je dis pas ce que je fais, je ne me félicite pas !) : Il vaut mieux prendre plus de petites petites plantes plutôt que d’en prendre quelques unes un peu trop grosses. A mon goût et pour le bien-être des plantes, il est mieux qu’elles aient de l’espace, tant pour grossir (donc au-dessus d’elles) que pour établir leurs racines (donc en dessous). En allant à Jardiland, j’imaginais mon pot bien plus gros, je voulais même reprendre une deuxième grosse succulente comme sur la photo. Et au final heureusement que je ne l’ai pas prise car la première ne rentre déjà presque pas. En conséquence, il vaut peut-être mieux d’amener son contenant au magasin et de ce fait, vous êtes certains de choisir les plantes les plus adaptées !
  • Faire attention aux épines, ça pique (Mais siiiiiii je vous assure) : je vous suggère de porter des gants lorsque vous mettez les plantes dans le contenant. Les épines s’enlèvent facilement des cactus, mais pas de votre peau ! De plus, elles sont toutes petites et blanches, il est donc difficile de les repérer. En tout cas ce qui est certain, c’est que l’on les sent !
  • Faire son terrarium au-dessus de papier journal : car on en fou partout et c’est hyper relou à ramasser !
  • Et enfin, Amusez-vous : Il n’y a pas de mauvaise disposition, trouvez simplement quelque chose qui vous plaise, n’hésitez pas à laisser parler votre imagination !

Vous aussi vous aimez les bébés cactus ? Vous avez envie de vous lancer ?

A très vite

image

Publicités

2 réflexions sur “DIY | Mon premier terranium maison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s